Le Bien Commun, Nouvelle frontière de l'Entreprise ?

Bien commun Entreprise inclusive

Dans une société en quête de sens, l’Entreprise connait une forte défiance et se voit intimer l’ordre de résoudre une équation quasi impossible, créer de la valeur pour ses actionnaires tout en répondant aux très fortes attentes sociétales.

Telle est notamment la problématique soulevée par la Loi PACTE qui, après plusieurs décennies de montée en puissance de la notion de Responsabilité Sociale des Entreprises, redéfinit le rôle de celles-ci dans le traitement collectif des problématiques sociales.

Ce texte introduit en effet la notion d’Entreprise à mission, soulignant ainsi la volonté politique de voir les entreprises prendre toutes leurs responsabilités en la matière.

Il convient donc pour l’Entreprise d’être en capacité de créer du sens, en d’autres termes de se saisir de la production et de la gestion des Biens communs, au service de tous, mais dans un équilibre entre profit collectif et profit individuel, entre sphère lucrative et sphère marchande, autant d’équilibres qui restent largement à réinventer.

Le but est de permettre à l’entreprise d’intégrer dans son modèle la création de valeur partagée pour être en capacité de pérenniser son activité.

Autant d’enjeux qui nécessitent la mise en œuvre d’une stratégie intelligente et inclusive, reposant en grande partie sur l’innovation sociale. Ils imposent à l’entreprise d’être en mesure de prendre en main la mise en œuvre du dialogue avec ses parties prenantes, de détecter les besoins sociaux et d’y répondre pour y trouver de nouvelles sources de création de valeur, pérenne, dans une logique de Développement Durable.

Une telle démarche n’exclut pas pour autant les actionnaires. Au contraire, il s’agit de leur proposer une vision plus large, de penser au-delà de leur seule rémunération pour ne pas avoir à subir les conséquences d’une perte d’acceptabilité sociale de leur outil entrepreneurial comme de leur statut. Pas de dividendes sans durabilité de l’entreprise, mais cela implique de penser à moyen voire à long terme.

Ainsi, ce n’est pas leur statut ni leur légitimité qui est discutée mais les pratiques de certains, la financiarisation accrue de l’économie et la course aux dividendes rapides qui vident certaines entreprises de leur capacité d’action et remettent fortement en cause leur compétitivité en générant une très forte défiance chez les consommateurs comme chez les autres parties prenantes.

Chez ISD Conseil, nous faisons le pari de cette transformation de l’Entreprise et de sa capacité à passer en mode inclusif. Ainsi, nos équipes ont développé des outils permettant aux dirigeants de se saisir du commun pour non seulement y répondre mais également en faire des leviers de croissance durable tout en maitrisant les risques inhérents aux changements sociétaux.

Une telle démarche constitue un vrai levier de transformation, d’innovation et in fine d’agilité et de flexibilité, en d’autres termes une vraie chance d’être à l’origine du changement et de gagner en influence pour prendre position sur de nouveaux marchés.

C’est pourquoi nous parlons du Bien commun comme « Nouvelle frontière » de l’Entreprise.

Igor Salomon

Créateur de sens - Acceptabilité sociale - Développement local

Afin de personnaliser votre navigation et d'analyser le traffic, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation et notre politique de confidentialité.